3t-network.net
Image default
Maison et Jardin

La vidéosurveillance aide à traquer les jets de masques dans les rues

Notez cet article

Avec la crise sanitaire et la nécessité du port du masque, de nouvelles incivilités font leur apparition à l’image du jet de masques sur la voie publique. La police municipale de plusieurs communes profite des nombreuses caméras installées dans les rues pour traquer les fautifs. Zoom sur l’utilisation de la vidéosurveillance pour sanctionner les contrevenants.

Après la pédagogie vient la sanction

Il n’aura pas fallu attendre beaucoup de temps, pour voir apparaître ce nouveau manque de civilité de certains citoyens peu respectueux et sans savoir vivre. Depuis plusieurs semaines, les agents communaux et les personnels chargés du nettoyage des rues font le même constat. De nombreux masques ou des gants sont jetés volontairement dans la rue par des usagers incapables d’utiliser les poubelles mises à disposition.

Certaines communes ont tout d’abord misées sur la pédagogie afin d’expliquer aux contrevenants les dangers de jeter leur masque, tout en rappelant que le fait de jeter des objets sur la voie publique était passible d’une amende. Mais d’autres communes passent à l’offensive et utilisent la videosurveillance pour traquer toutes ces incivilités.

Une amende de 68 € seulement pour les fautifs

Actuellement, la sanction pour les personnes prises sur le fait de jeter dans la rue un masque, des gants, un mouchoir ou tout autres objets, est fixée à 68 €. Mais depuis le déconfinement, ce genre d’incivilités sont bien trop nombreuses et agacent de nombreux maires.

Afin de limiter cette tendance, les caméras de surveillance utilisées par la police municipale permettront de remédier au problème. Et pour décourager davantage les citoyens non-respectueux, de nombreux maires soutiennent une proposition de loi visant à augmenter l’amende à 300 €.

Que faire des masques et des gants ?

Certaines personnes se dédouanent de jeter les masques et les gants dans la rue en prétextant qu’il n’y a pas de poubelle à proximité ou qu’elles sont déjà pleines. Pour ces gens-là, il serait peut-être utile de s’équiper d’un petit sac, dans lequel, ils pourront y déposer leur détritus en attendant de rentrer chez eux pour pouvoir les mettre à la poubelle.

Il faudra penser à bien fermer la poubelle contenant ce genre de déchets et attendre au moins une journée avant de la jeter dans le bac vert réservé aux déchets ménagers qui ne sont pas recyclables. C’est avec ces petits gestes qu’il sera possible de limiter la transmission du virus afin de protéger les agents d’entretien, mais également pour préserver durablement l’environnement.