3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

Comment obtenir de l’aide en cas de trouble de l’alimentation ?

La NEDA, l’Association nationale des troubles de l’alimentation aux États-Unis (National Eating Disorders Association), est une organisation qui soutient les personnes et les familles affectées par ces troubles. Elle fait un travail pédagogique de sensibilisation sur ces maladies, et enseigne des stratégies de prévention aux parents d’enfants et d’adolescents vulnérables. L’organisation fait campagne pour que les personnes souffrant de troubles alimentaires aient plus facilement accès à un traitement psychologique de bonne qualité. Sa ligne d’assistance peut être utile aux familles qui essaient d’encourager un proche à commencer un traitement. Elle peut également servir aux patients qui sont en cours de traitement et ont besoin d’aide.

L’ANAD, l’association nationale américaine d’anorexie nerveuse et de troubles associés, a été établie comme ressource pour les patients et les membres de leurs familles qui recherchent de l’aide. L’ANAD peut aider ceux qui souffrent de troubles alimentaires à contacter des groupes de soutien ou à trouver des centres de traitement offrant des services de consultation externe, un psychiatre, un thérapeute ou un diététicien. Elle peut vous aider à trouver des centres de traitement résidentiels ou des séjours à l’hôpital, et à les passer en revue.

Le travail de l’AED, l’Académie pour les troubles de l’alimentation aux États-Unis (Academy for Eating Disorders), est axé sur la recherche. Son but est de trouver et de mettre en œuvre les plus récents traitements efficaces pour ces maladies. Elle fournit également un ensemble de ressources, vidéos et informations pour aider les familles à gérer de tels troubles. L’AED peut aussi vous mettre en contact avec des professionnels capables d’aider avec le traitement.

Quelles techniques d’habilitation peuvent aider à se rétablir d’un trouble de l’alimentation ?

Un traitement professionnel peut aider à apprendre et à pratiquer les techniques d’adaptation suivantes :

Reconnaître ses faiblesses. Les personnes ayant des antécédents de comportements alimentaires désordonnés peuvent avoir du mal à déterminer si elles ont un problème. Elles peuvent aussi ne pas être en mesure de juger si leur poids est sain. Apprendre à faire confiance à son médecin ou à un autre prestataire de soutien permet de mieux évaluer l’avancée des progrès en matière de santé physique et de l’atteinte d’un poids sain.

Renforcer l’estime de soi. Investissez-vous dans les activités qui vous intéressent. Elles sont souvent gratifiantes et épanouissantes. Il peut s’agir notamment de groupes sociaux ou d’associations caritatives. Ou bien, d’apprendre de nouvelles compétences ou de reprendre une activité qui vous plaisait autrefois.

Ne pas se comparer à autrui. Évitez tout ce que peut déclencher des sentiments négatifs envers votre corps. L’interprétation par la société et les médias de ce qui est considéré comme physiquement attirant peut encourager des comportements désordonnés.

S’investir réellement et respecter le plan d’action convenu. Même si vous n’avez pas faim, résistez à la tentation de sauter un repas. Il en est de même pour une séance de thérapie. En respectant le plan, vous éviterez de reprendre de vieux comportements malsains.

Ne pas s’entourer d’individus ou de groupes qui encouragent les comportements malsains. Si votre cercle d’amis ne comprend pas les problèmes auxquels vous êtes confronté, ou s’il a des comportements similaires aux vôtres, il est possible qu’il ne soit pas la meilleure source de soutien pour essayer de guérir. Il en est de même pour les sites web ou les groupes qui préconisent ou glorifient les troubles alimentaires et ont le potentiel de déclencher des comportements malsains et retarder votre processus de rétablissement.

Identifier des situations problématiques. En parlant à votre thérapeute, vous serez en mesure d’identifier des situations susceptibles de déclencher des pensées et des comportements malsains. Vous pouvez développer un plan d’action qui vous permettra de gérer de telles situations.

Rechercher des modèles positifs. Beaucoup de ceux qui souffrent de troubles de l’alimentation ont pu s’élever au-dessus de la maladie, et vivre une vie saine et normale. Ce sont eux que vous devez émuler, et non pas ceux qui projettent des images malsaines de l’idéal que tout le monde devrait adopter.

Related posts

Le vaccin contre l’encéphalite japonaise : causes, symptômes et traitement

Irene

Traitements alternatifs de l’eczéma : causes, symptômes et traitement

Irene

Test de Bernstein : causes, symptômes et traitement

Irene