3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

Causes du trouble bipolaire (maniaco-dépression) : causes, symptômes et traitement

Les scientifiques continuent à découvrir les nombreux mécanismes qui sous-tendent le trouble bipolaire. La cause exacte de cette pathologie est inconnue, mais des études ont révélé des anomalies dans la structure du cerveau, la production et la fonction de substances chimiques cérébrales et la communication entre neurones dans des parties du cerveau chargées de réguler l’humeur et le contrôle des impulsions.

Facteurs génétiques

Étant donné que le trouble bipolaire semble héréditaire, les scientifiques sont à la recherche de gènes qui y sont liés. Par exemple, ils ont trouvé que la présence du gène GNB1L sur le chromosome 22 augmente la prédisposition au trouble bipolaire, que le trouble bipolaire est associé à des différences dans le gène CLOCK qui aide à réguler les rythmes biologiques du corps, ainsi qu’à une variation dans le gène CACNA1C, qui est liée à un plus petit volume du tronc cérébral, une partie du cerveau qui aide à réguler l’humeur et est à la base de la cognition.

Anomalies biologiques

Les études faisant usage de l’imagerie cérébrale et d’autres technologies aident à découvrir les différences entre les cerveaux des personnes bipolaires (maniaco-dépressives) et ceux des autres personnes. Bien que la signification de ces différences soit encore incertaine, plusieurs découvertes remarquables ont été faites.

  • Chez les maniaco-dépressifs, les études ont détecté des différences structurelles et de circulation sanguine dans des parties du cerveau qui régulent l’humeur et le contrôle des impulsions.
  • En examinant ces personnes bipolaires, les scientifiques ont également trouvé des indications de perte ou d’endommagement de cellules cérébrales dans l’hippocampe – une partie du cerveau associée à la mémoire – qui affecte indirectement l’humeur et le contrôle des impulsions.
  • D’autres études ont trouvé un mode anormal de développement cérébral chez les enfants bipolaires, qui augmente le risque d’humeurs instables.
  • Un ensemble récent de recherches suggère qu’il est possible que la dysfonction mitochondriale joue un rôle dans le développement des maladies psychiatriques, y compris le trouble bipolaire. Les mitochondries sont les fournaises qui produisent de l’énergie dans chaque cellule ; quand elles ne fonctionnent pas correctement, il en résulte une production d’énergie anormalement faible. Des altérations dans le métabolisme énergétique du cerveau peuvent entraîner la fonction cérébrale et les comportements anormaux que l’on constate chez les patients psychiatriques.

Neurotransmetteurs défectueux

Les neurotransmetteurs sont des substances chimiques naturellement produites dans le cerveau et le système nerveux qui facilitent la communication entre les cellules. En examinant des patients maniaco-dépressifs, les chercheurs ont observé une production et une fonction retardées de deux neurotransmetteurs : la sérotonine et l’acétylcholine. Il existe également des différences structurelles dans les récepteurs pour deux autres neurotransmetteurs : le glutamate et le GABA. Tous ces neurotransmetteurs jouent un rôle important dans la régulation de l’humeur.

Related posts

Intoxication aux opiacés : causes, symptômes et traitement

Irene

Causes de la migraine : causes, symptômes et traitement

Irene

Une alimentation saine pour les femmes enceintes

Irene