3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

Diagnostic de la fibromyalgie : causes, symptômes et traitement

Il est assez difficile de diagnostiquer la fibromyalgie. Non seulement il n’existe pas d’analyses de laboratoire ou de techniques d’imagerie telles que des rayons X ou l’IRM qui soient capables d’identifier ce problème, mais diverses autres pathologies produisent des symptômes similaires. Le VIH, la maladie de Lyme, certains types de cancers, des maladies dégénératives de la colonne vertébrale et l’hypothyroïdisme, entre autres, peuvent causer des symptômes similaires à ceux de la fibromyalgie. Certains examens peuvent permettre d’exclure beaucoup de ces pathologies, mais ceci prend du temps, des efforts et de l’argent. Selon l’Association nationale américaine de la fibromyalgie, il faut en moyenne cinq ans pour qu’un patient atteint de fibromyalgie reçoive le bon diagnostic.

Critères de diagnostic

Jusqu’à récemment, les médecins utilisaient des critères de diagnostic établis en 1990 par la Société américaine de rhumatologie (American College of Rheumatology / ACR). Selon ces normes, vous souffriez de fibromyalgie si les deux conditions suivantes s’appliquaient :

  • vous aviez des douleurs constantes dans les quatre quadrants du corps (côtés droit et gauche, au-dessus et au-dessous de la ceinture) pendant au moins trois mois consécutifs
  • vous constatiez une sensibilité au toucher à au moins 11 des 18 points sensibles associés à la fibromyalgie

Cependant, de nombreux médecins ont critiqué ces critères. Comme les symptômes de la fibromyalgie ont tendance à varier en intensité au fil du temps, une personne satisfaisant aux critères à un certain moment peuvent ne plus y satisfaire quelques heures ou quelques jours plus tard. Par ailleurs, les critères ne tiennent pas compte des symptômes autres que la douleur, comme la fatigue et la dépression.

Une nouvelle façon de diagnostiquer la fibromyalgie

En mai 2010, l’ACR a publié une révision de son rapport de 1990 qui établissait les critères de diagnostic de la fibromyalgie. Bien que l’ACR reconnaisse l’importance des points sensibles, le nouveau rapport réduit cette importance dans le processus d’établissement du diagnostic. Au lieu de cela, l’ACR a proposé un nouvel indice de douleur complet (IDC) consistant en une liste de contrôle de 19 zones du corps. Si le patient a ressenti des douleurs dans une de ces zones au cours des sept derniers jours, cette zone est cochée et un score de 1 est attribué. Les zones cochées sont additionnées et un score est attribué entre 0 et 19. De plus, la sévérité des symptômes dans quatre catégories sans rapport avec la douleur (y compris fatigue, problèmes cognitifs, etc.) est notée sur une échelle de 0 à 3, soit avec un score maximum de 12. Il est appelé score de sévérité des symptômes (SS).

Indice de douleur complet, score de sévérité des symptômes et diagnostic

L’IDC et le SS sont utilisés conjointement pour établir un diagnostic de fibromyalgie. Un patient satisfait aux critères du diagnostic si l’une des situations suivantes est confirmée et existe depuis plus de trois mois :

  • Score IDC supérieur à 7 et score SS supérieur à 5
  • Score IDC compris entre 3 et 6, et score SS supérieur à 9

Les nouveaux critères ont été testés avec des résultats prometteurs. Les chercheurs estiment que le nouveau processus d’établissement du diagnostic identifiera plus de 88 % des cas de fibromyalgie. En dépit de ce succès, l’Association nationale américaine de fibromyalgie (National Fibromyalgia Association / NFA) est préoccupée par l’élimination du test des points de sensibilité. En août 2010, une déclaration publiée par la NFA a qualifié les récentes actions de l’ACR comme étant inhabituellement agressives , appelant le critère des points de sensibilité une caractéristique fondamentale de la fibromyalgie .

La bonne nouvelle est que ce type de controverse signifie habituellement que des progrès sont réalisés dans la bonne direction. Quels que soient les critères de diagnostic utilisés, si vous soupçonnez que vous pouvez souffrir de fibromyalgie, il est conseillé de tenir un journal indiquant vos douleurs au quotidien, en termes d’emplacements, de circonstances, de sévérité et de durée. Ceci aidera votre médecin à obtenir une idée complète et précise de vos symptômes.

Related posts

Traitement pour la fertilité masculine : causes, symptômes et traitement

Irene

Causes de la migraine : causes, symptômes et traitement

Irene

Traitements non conventionnels pour la démence : causes, symptômes et traitement

Irene