3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

Facteurs de risque de la dermite de contact : causes, symptômes et traitement

Lorsque vous avez des antécédents allergiques, votre risque de dermite de contact allergique est supérieur. Par exemple, les enfants présentant une allergie alimentaire sont plus susceptibles de développer une allergie cutanée, et notamment une dermite atopique (eczéma).

Les personnes atteintes de troubles cutanés tels que l’eczéma, le psoriasis, l’acné ou autre courent un risque accru de dermite de contact.

Les personnes qui, du fait de leur profession, doivent régulièrement passer du temps dans l’eau ou y plonger les mains, par exemple, courent un risque de dermite plus important, l’eau décapant la peau de ses huiles protectrices. Il en va de même des personnes travaillant à l’extérieur ou dans un environnement chaud, telles que :

  • les cuisiniers et chefs ;
  • les soudeurs ;
  • les souffleurs de verre ;
  • les agriculteurs ;
  • les ouvriers d’usine ;
  • les coiffeurs ;
  • les ouvriers du bâtiment ;
  • les travailleurs du secteur de la santé ;
  • les maîtres-nageurs sauveteurs.

Le risque de dermite de contact est deux fois supérieur pour les femmes. Il ne s’agit pas là d’une caractéristique propre à leur sexe ; cette disproportion est tout simplement due à la présence plus importante des femmes dans les professions dans lesquelles la dermite de contact est plus répandue : coiffure, soins infirmiers, etc.

L’usage répété de substances irritantes peut également accroître la vulnérabilité à la dermite de contact. Même si l’utilisation initiale d’un produit tel qu’une solution pour lentilles de contact ou le port d’une montre contenant du nickel peut ne pas déclencher de réponse immédiate, une utilisation répétée peut aggraver votre risque de dermite de contact.

La lumière solaire peut également constituer un facteur de risque. Certains allergènes déclencheurs de dermite de contact sont photo-sensibilisants ; ils ne causent de réaction cutanée qu’après une exposition à la lumière solaire postérieure au contact. Au nombre des substances photo-sensibilisantes courantes figurent les parfums et lotions après-rasage contenant certaines huiles, les savons, détergents et écrans solaires, ainsi que certains fruits et légumes, tels que les citrons verts, le céleri et les figues. Certains médicaments par voie orale, tels que la tétracycline et la doxycycline, sont également photo-sensibilisants.

Related posts

Traitements non conventionnels de l’asthme : causes, symptômes et traitement

Irene

Causes du cancer du col utérin : causes, symptômes et traitement

Irene

Comment utiliser un débitmètre de pointe ? : causes, symptômes et traitement

Irene