3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

Tests de dépistage du VIH : causes, symptômes et traitement

Divers tests peuvent être utilisés pour déterminer si une personne a été exposée au virus du VIH/SIDA et quel est le stade de la maladie. Lorsqu’une personne est porteuse du VIH, diverses substances, telles que des protéines et anticorps, apparaissent dans le sang.

Les tests suivants contribuent à les détecter et à déterminer si une personne est porteuse du VIH :

La première étape d’un test de dépistage du VIH, l’épreuve d’immuno-absorption enzymatique (ELISA), détecte la présence dans le sang d’anticorps du VIH. Lorsque les résultats du test sont positifs, le test est effectué une deuxième fois pour confirmer les résultats de la première analyse.

Transfert Western

Cette deuxième étape est destinée à confirmer un résultat positif à l’ELISA. Ce test détecte des bandes protéiques spécifiques présentes chez une personne porteuse du VIH.

Réaction en chaîne de la polymérase du VIH

Ce dernier test détecte des séquences spécifiques d’ADN et d’ARN indiquant la présence du VIH.

Une fois l’infection par le VIH diagnostiquée, plusieurs étapes permettent de déterminer le stade de l’infection par le VIH ou le SIDA.

Les lymphocytes T-CD4 sont un type spécifique de globules blancs qui sont ciblés et détruits par le virus du VIH. Chez une personne en bonne santé, la numération des lymphocytes T-CD4 est très supérieure à 500. L’infection peut donc être établie par une numération de lymphocytes T-CD4 inférieure à 200 unités par millilitre cube de sang, ce qui correspond au niveau auquel le système immunitaire ne peut plus protéger une personne des maladies et infections caractéristiques du SIDA (énumérées ci-après).

Charge virale

Ce test mesure la quantité de virus dans le sang. Plus faible est la charge virale, plus facile il est de combattre la maladie.

Pharmaco-résistance

Le test de résistance aux médicaments est administré dans le but de déterminer si votre souche du VIH est résistante aux médicaments destinés à lutter contre le VIH.

Maladies caractéristiques du SIDA

Le SIDA peut être dépisté par la présence d’une ou plusieurs maladies ou infections opportunistes. Au nombre des maladies dites caractéristiques du SIDA figurent :

  • la candidose (infection fongique) des bronches, de la trachée ou des poumons ;
  • le cancer du col de l’utérus ;
  • diverses maladies fongiques (coccidioïdomycose, cryptococcose ou cryptosporidiose) ;
  • infection au cytomégalovirus ;
  • encéphalopathie (liée au VIH) ;
  • herpès (infection d’une durée supérieure à un mois ou dans une région autre que la peau, telle que l’œsophage ou les poumons) ;
  • histoplasmose, qui est un type d’infection pulmonaire ;
  • coccidiose à Isospora, qui est une maladie intestinale ;
  • la maladie de Kaposi ;
  • un lymphome caractérisé par des ganglions lymphatiques enflés (lymphadénopathie) ;
  • un complexe Mycobacterium avium (infection bactérienne) ;
  • une pneumonie à Pneumocystis carinii (PCP) ;
  • une pneumonie (récurrente) ;
  • une leuco-encéphalopathie multifocale progressive, qui est une maladie cérébrale ;
  • une septicémie à salmonelle (récurrente) ;
  • une toxoplasmose, qui est une infection parasitaire du cerveau ;
  • la tuberculose ;
  • un syndrome cachectique ou une perte de poids extrême.

Related posts

Diabète, présentation générale : causes, symptômes et traitement

Irene

Analyse du facteur IX : causes, symptômes et traitement

Irene

Présentation générale de la MPOC : causes, symptômes et traitement

Irene