3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

L’embolisation endovasculaire : causes, symptômes et traitement

L’embolisation endovasculaire est une procédure chirurgicale. Elle est utilisée pour traiter des vaisseaux sanguins anormaux découverts dans le cerveau ou dans d’autres parties du corps. Cette procédure permet d’éviter la chirurgie ouverte. Elle bloque les vaisseaux pour arrêter la circulation sanguine vers un site.

Votre médecin pourra recommander une embolisation endovasculaire si vous souffrez d’une des maladies suivantes :

  • anévrisme cérébral – points faibles formant une poche dans la paroi des vaisseaux sanguins du cerveau ;
  • tumeurs telles que les fibromes utérins qui peuvent être rétrécis en bloquant leur apport sanguin ;
  • grosseurs anormales du système circulatoire ;
  • saignements de nez excessifs ;
  • malformations artério-veineuses du cerveau et de la colonne vertébrale (nœuds de vaisseaux sanguins qui sont susceptibles de saigner).

L’embolisation endovasculaire peut être utilisée comme forme unique de traitement ou comme prélude à une autre opération. Le blocage de la circulation sanguine vers une zone lésée peut faciliter l’opération.

Préparation

Ce type de procédure est souvent effectué en urgence, auquel cas il n’y a pas de temps pour la préparation. Au cas où elle ne serait pas effectuée en traitement d’urgence vous devez :

  • informer votre médecin de tous médicaments sur ordonnance, en vente libre, ou à base de plantes que vous prenez ;
  • faire savoir à votre médecin si vous buvez de l’alcool de façon régulière ;
  • arrêter ou réduire votre consommation de tabac ;
  • éviter de manger ou de boire huit heures avant la procédure ;
  • faire en sorte que quelqu’un vous reconduise chez vous après la procédure.

Intervention

L’embolisation endovasculaire est pratiquée à l’hôpital. Au cours de la procédure, votre chirurgien effectuera une petite incision à l’aine. Un cathéter sera ensuite inséré par une artère de votre jambe appelée artère fémorale. Le cathéter et radioguidé à travers le système circulatoire du corps.

Lorsque le cathéter atteint le site de l’anomalie à traiter, un matériel est injecté pour souder le vaisseau sanguin. Plusieurs agents différents peuvent être utilisés, notamment :

  • des colles biologiquement inertes qui n’interagissent pas avec vos tissus ;
  • des particules plastiques minuscules qui se logent de façon serrée dans le vaisseau ;
  • de la mousse ;
  • des serpentins métalliques ;
  • des ballons chirurgicaux.

Le type d’agent que votre chirurgien utilisera dépendra du problème traité.

Risques

Il existe un certain nombre de risques liés à cette procédure. Il s’agit notamment des suivants :

  • hémorragie du cerveau ;
  • hémorragie au site d’incision ;
  • lésion de l’artère dans laquelle le cathéter est inséré ;
  • échec de l’agent bloquant ;
  • infection ;
  • symptômes récurrents ;
  • accident vasculaire cérébral.

Cette procédure est parfois effectuée sous anesthésie générale. L’anesthésie comporte des risques en plus de ceux inhérents à la procédure. Certaines complications potentielles, bien que rares, incluent :

  • la crise cardiaque ;
  • l’infection pulmonaire ;
  • l’accident vasculaire cérébral ;
  • la confusion mentale temporaire ;
  • le décès.

Rétablissement

Vous devrez généralement rester à l’hôpital un ou deux jours. Il est possible que vous deviez rester plus longtemps en cas d’hémorragie avant, pendant, ou après l’embolisation endovasculaire.

Votre rapidité de rétablissement dépendra de votre état de santé général au moment de la procédure. Vos problèmes médicaux sous-jacents affecteront également votre vitesse de rétablissement.

Les perspectives dépendent de l’affection qui est traitée. Des lésions cérébrales causées par hémorragie avant, pendant, ou après la procédure risquent de ne pas être réversibles. Bien que l’objectif soit de prévenir les lésions, parfois, des malformations artérioveineuses et autres malformations ne sont découvertes que lorsqu’elles commencent à saigner.

La plupart du temps, l’embolisation endovasculaire réussit et son pronostic est très positif. Elle peut réduire le risque d’hémorragie due à une rupture d’anévrisme ou à d’autres malformations veineuses. Elle peut également diminuer la douleur provoquée par des tumeurs et réduire la fréquence des saignements de nez.

Related posts

Vaccin HPV : causes, symptômes et traitement

Irene

Comment obtenir de l’aide en cas de trouble de l’alimentation ?

Irene

Médicaments contre l’eczéma : causes, symptômes et traitement

Irene