3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

Médicaments contre le lymphome

Les médicaments contre le cancer constituent une partie importante du traitement pour de nombreuses formes de lymphome non hodgkinien (LNH). Le traitement avec ces médicaments (appelé chimiothérapie) consiste souvent en une combinaison de deux médicaments ou plus, administrés cycliquement. Les médicaments sont administrés au moyen d’une aiguille introduite dans une veine. Ceci prend généralement une heure ou plus. Selon le type particulier de patient et le stade d’évolution du lymphome, les médecins peuvent prescrire, par exemple, cinq jours de chimiothérapie suivis d’une période de repos et de récupération, puis un autre cycle de chimiothérapie, et ainsi de suite. De trois à huit cycles de chimiothérapie/repos ne sont pas inhabituels pour le traitement du lymphome.

Un tel régime de traitement, utilisant des cycles répétés d’administration de multiples médicaments, maximise l’efficacité globale en attaquant les cellules cancéreuses de différentes façons. Certains médicaments sont plus efficaces s’ils sont administrés avec d’autres médicaments que s’ils étaient administrés seuls. Cet effet appelé synergie peut améliorer les chances de destruction d’un nombre maximum de cellules cancéreuses. L’utilisation de plusieurs médicaments à plus faible dose contribue aussi à réduire les effets indésirables possibles sans sacrifier pour autant l’efficacité globale.

Comme exemple de régimes de traitement utilisant des combinaisons de médicaments, le lymphome à grandes cellules B diffuses est souvent traité avec les médicaments suivants : cyclophosphamide, doxorubicine ou hydroxydaunorubicine, vincristine et prednisone. Cette combinaison est appelée CHOP, un acronyme utilisant les noms chimiques de ces médicaments. La combinaison de plusieurs médicaments chimiothérapeutiques réduit également le risque de voir les cellules constituant les tumeurs acquérir une résistance à un médicament donné, réduisant ainsi son efficacité.

Des dizaines de médicaments sont utilisés en chimiothérapie pour le LNH. Ils sont classés en fonction des manières spécifiques dont ils tuent les cellules cancéreuses. Classes et médicaments représentatifs :

  • médicaments altérant l’ADN (p. ex., Cisplatine, Bendamustine et Cyclophosphamide)
  • antibiotiques contre les tumeurs (p. ex., Bléomycine et Doxorubicine)
  • antimétabolites (p. ex., Gemcitabine, Pentostatine et Méthotrexate)
  • hormones (p. ex., Dexaméthasone et Prednisone)
  • médicaments qui bloquent la division cellulaire (p. ex., Vincristine et Vinblastine)

Related posts

Tympanométrie : causes, symptômes et traitement

Irene

Complications de la MPOC : causes, symptômes et traitement

Irene

Test de Bernstein : causes, symptômes et traitement

Irene