3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

Traitements non conventionnels de l’asthme : causes, symptômes et traitement

Les traitements non conventionnels de l’asthme ont pour but de soutenir la capacité du corps à se protéger contre les déclencheurs de l’asthme et de renforcer les poumons ainsi que les systèmes immunitaire et hormonal. Comme c’est le cas pour de nombreux traitements non conventionnels contre toute maladie, les opinions varient souvent quant à leur efficacité, et la recherche à leur sujet est souvent minime en comparaison à celle qui existe pour les traitements de médecine conventionnelle.

Cependant, beaucoup de bons résultats ont été obtenus en utilisant des traitements non conventionnels dans la gestion de nombreuses maladies, notamment celle de l’asthme. Avant d’essayer tout traitement non conventionnel de l’asthme, vous devez toujours vérifier auprès de votre médecin que ces méthodes ne présentent pas de danger et qu’elles sont appropriées pour vous ou votre enfant.

Il a été démontré que plusieurs plantes médicinales et compléments diététiques en ventre libre soulagent les symptômes de l’asthme. Cependant, beaucoup de recherches dans ce domaine sont soit en cours, soit toujours peu probantes. Consultez toujours un médecin avant d’essayer toute méthode de traitement non conventionnel pour découvrir si elle est appropriée pour vous ou votre enfant.

  • Il a été démontré que l’extrait de ginkgo réduisait l’inflammation.
  • La lobélie (tabac indien) était utilisée par les Amérindiens pour traiter les troubles respiratoires, dont l’asthme.
  • L’écorce du tronc de l’arbre à caoutchouc (Funtumia elastica) s’est avérée prometteuse pour le traitement de l’asthme dans des études limitées.
  • D’autres plantes naturelles utilisées pour soigner l’asthme comprennent la molène, l’arbre à encens (Boswellia sacra), le lierre séché et le bouton d’or.
  • La vitamine C (acide ascorbique) et les acides gras oméga-3 (huile de poisson) peuvent réduire l’inflammation et soulager les symptômes de l’asthme.
  • Le café et le thé peuvent servir à traiter les symptômes de l’asthme ; la caféine est un bronchodilatateur (léger) naturel, et le thé contient de minuscules quantités de théophylline, la substance contenue dans les principaux médicaments prescrits contre l’asthme sur ordonnance.

Approches consistant à rapprocher le corps et l’esprit

Des études ont démontré que le stress émotionnel peut exacerber les symptômes de l’asthme et déclencher des crises d’asthme. Pour quelques asthmatiques, une thérapie de relaxation musculaire peut améliorer la fonction pulmonaire. Une étude datant de 1992 montre que le biofeedback est utile pour limiter le nombre de crises d’asthme. Le biofeedback utilise des moniteurs pour révéler aux patients leurs changements physiologiques et les aider à contrôler leur corps en comprenant comment ils répondent physiquement à différents stimulus. Les données probantes concernant l’efficacité du biofeedback sont minimes.

Yoga et autres techniques de respiration

Un aspect essentiel de la pratique yogique est la science de la respiration correcte et contrôlée, appelée pranayama. Le pranayama comprend des exercices de respiration profonde. Cet aspect du yoga peut aider les personnes souffrant de l’asthme en leur apprenant à développer leurs poumons, en encourageant la respiration profonde et en réduisant le stress. D’autres techniques de respiration, comme la méthode Buteyko et celle de Papworth, peuvent réduire les symptômes de l’asthme de façon tout aussi efficace.

Cette technique, utilisée dans la médecine chinoise traditionnelle, consiste à placer des aiguilles extrêmement fines sur des points stratégiques du corps. On l’utilise parfois pour soulager les symptômes de l’asthme, mais les preuves scientifiques soutenant son efficacité sont minimes.

Related posts

Lymphangiogramme : causes, symptômes et traitement

Irene

Intoxication aux opiacés : causes, symptômes et traitement

Irene

Ascite : causes, symptômes et traitement

Irene