3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

Une alimentation saine pour les jeunes mamans

Durant neuf mois, vous avez nourri votre organisme pour faire grandir et donner naissance à un petit bébé en bonne santé. Mais le voyage ne fait que commencer. Donner à votre corps l’énergie qu’il lui faut avec des aliments nutritifs est essentiel pour avoir le tonus de vous occuper d’un nouveau-né, ainsi que pour récupérer du stress de la grossesse et de l’accouchement.

Perte de poids

Vous avez sans doute hâte de perdre le poids que vous avez pris pendant votre grossesse, mais n’oubliez pas que votre organisme a besoin de récupérer après la grossesse et l’accouchement. Il est conseillé de ne pas perdre plus d’un ou deux kilos par mois. Perdre plus de 2,5 kilos par mois pourrait entraîner un état de fatigue et une malnutrition si vos apports caloriques sont trop faibles.

Allaitement

L’allaitement présente de nombreux bienfaits pour votre bébé : une meilleure immunité, un risque plus faible d’obésité plus tard, sans oublier le lien affectif que vous partagez. Les mamans qui allaitent peuvent également bénéficier d’un risque réduit de cancer du sein et des ovaires, d’ostéoporose, ainsi qu’avoir la capacité de revenir à leur poids normal plus rapidement. Les calories nécessaires à la production du lait proviennent non seulement d’apports caloriques accrus, mais aussi des graisses stockées dans l’organisme de la jeune maman. Fixez-vous comme objectif de prendre au moins 1 800 calories par jour et ne suivez pas de régime restrictif. Si vous ne mangez pas suffisamment, vous pourriez souffrir de malnutrition, avoir une baisse de lait et perdre du poids trop vite.

Restez bien hydratée ! En période d’allaitement, vous devez consommer environ 3,5 l de liquide par jour. Ces liquides pourront provenir de l’eau, du lait, de jus de fruits ou de toute autre boisson contenant peu ou pas de caféine.

Soyez prudente

Bon nombre de médicaments passent dans le lait maternel, par conséquent discutez avec votre médecin des médicaments qui vous sont prescrits, ainsi que de tout produit sans ordonnance que vous prenez pendant l’allaitement. La nicotine, l’alcool et la caféine passent également dans le lait maternel, donc évitez la nicotine et buvez de l’alcool avec modération, voire même abstenez-vous de boire. La caféine ne présente pas de problème à faible dose, mais essayez de vous limiter à une ou deux tasses de boissons caféinées par jour.

Compléments

La plupart des besoins nutritionnels augmentent pendant l’allaitement. Vous pouvez combler la majorité de ces besoins supplémentaires en ayant une bonne alimentation, mais il est conseillé à la plupart des femmes de continuer à prendre des multivitamines prénatales pendant l’allaitement. Des apports supplémentaires en vitamine D sont en outre recommandés. Demandez à votre médecin de réaliser un dosage de votre taux de vitamine D dans le sang afin de déterminer quelle quantité supplémentaire il vous faut. Des études ont également montré les nombreux bienfaits de l’acide gras oméga 3 appelé acide docosahexaénoïque (DHA) pour le développement du cerveau. Essayez de prendre au moins 300 mg de DHA par jour.

En prenant soin de vous grâce à une bonne alimentation et en faisant de l’exercice, vous serez mieux à même de vous occuper de votre famille qui s’agrandit.

Related posts

Grossesse involontaire : causes, symptômes et traitement

Irene

Présentation du rhume des foins : causes, symptômes et traitement

Irene

Comprendre le  » cocktail de médicaments contre le VIH/sida  » : causes, symptômes et traitement

Irene