3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

La cardiomyopathie alcoolique et votre santé : causes, symptômes et traitement

La cardiomyopathie alcoolique est une forme de cardiopathie provoquée par l’abus d’alcool. Sur le long terme, l’abus d’alcool affaiblit et amincit le muscle cardiaque. Les tissus endommagés ne peuvent plus pomper le sang comme ils le devraient, ce qui prive les tissus du corps d’oxygène. Cela peut entraîner de multiples problèmes de santé et même la mort.

Les hommes entre 35 et 50 ans sont davantage susceptibles de souffrir de cardiomyopathie alcoolique que d’autres groupes d’âges. Toutefois, les femmes peuvent également souffrir de cette maladie et leur taille corporelle généralement plus petite fait qu’elles peuvent développer la pathologie après une consommation d’alcool moindre que les hommes.

Causes

L’abus d’alcool provoque des changements physiques et chimiques multiples dans le corps qui affectent de nombreux organes internes, y compris le cœur. La cardiomyopathie alcoolique endommage le cœur de diverses façons :

  • Le muscle cardiaque endommagé ne peut pas pomper suffisamment de sang pour irriguer le reste du corps.
  • Lorsque le ventricule gauche ne parvient pas à évacuer le sang, le cœur s’élargit pour faire de la place au sang restant.
  • La tension artérielle augmente pour compenser la réduction de la production cardiaque. Cela provoque un effort supplémentaire sur le cœur et les vaisseaux sanguins.
  • À terme, le muscle cardiaque, les valvules et les vaisseaux sanguins risquent d’être défaillants du fait de la lésion et de la surcharge de travail.

Symptômes

La cardiomyopathie alcoolique est une maladie qui peut se manifester dans diverses parties du corps. Les personnes atteintes de la maladie ont souvent :

  • essoufflement ;
  • jambes enflées ;
  • rythme cardiaque rapide et irrégulier ;
  • pouls rapide et irrégulier ;
  • fatigue, faiblesse, vertiges, évanouissements ;
  • hépatomégalie ;
  • toux qui produit un mucus mousseux, rose.

La maladie peut entraîner une insuffisance cardiaque congestive et le décès.

Diagnostic

Une personne atteinte de cardiomyopathie alcoolique peut n’avoir aucun symptôme au départ. Parfois, les symptômes n’apparaissent pas avant que la maladie ne devienne critique. Les antécédents médicaux complets du patient ainsi qu’un examen physique seront nécessaires pour un diagnostic. Des analyses de laboratoire et des radiographies pourront également être nécessaires.

Examen au cabinet

Durant l’examen au cabinet, le médecin vérifiera d’abord le pouls et la tension artérielle, puis il écoutera les poumons et le cœur. Le médecin pourra détecter des signes potentiels d’insuffisance cardiaque congestive, notamment :

  • cœur élargi ;
  • souffle cardiaque dû à la lésion des valvules ;
  • bruits de congestion dans le cœur et dans les poumons ;
  • gonflement de la veine jugulaire dans le cou ;
  • gonflement des jambes, des chevilles et des pieds.

Le médecin doit obtenir des antécédents honnêtes de l’étendue de l’abus d’alcool pour poser le diagnostic et élaborer un plan de traitement.

Analyses de laboratoire

Les analyses de laboratoire ne sont pas utiles dans le diagnostic de la cardiomyopathie alcoolique. Toutefois, elles peuvent aider à vérifier d’autres systèmes corporels et d’autres organes pour détecter toute lésion. Les analyses incluent la chimie du sang, la fonction hépatique et le taux de cholestérol.

Imagerie diagnostique

Il existe plusieurs types d’imagerie diagnostique qui peuvent examiner le cœur et les poumons.

  • Une radiographie thoracique peut montrer si le cœur est déjà élargi. La radiographie peut également révéler toute congestion pulmonaire ou effusion pleurale (liquide dans les poumons). Ce sont tous des signes courants de la cardiomyopathie alcoolique.
  • Une échocardiographie peut montrer :
    • cœur élargi ;
    • diminution du volume de pompage du ventricule gauche ;
    • fuites des valvules cardiaques ;
    • hypertension artérielle ;
    • caillots sanguins ;
    • ventricule gauche élargi.
  • Un électrocardiogramme (ECG) peut vérifier les signaux électriques qui contrôlent les battements de cœur. La cardiomyopathie alcoolique peut provoquer des problèmes de rythme cardiaque (arythmies) qui apparaîtront à l’ECG.
  • Un cathétérisme cardiaque peut montrer toute maladie coronarienne.

Traitement

La première étape est une abstinence permanente et totale de l’alcool. Ensuite, un régime et des changements dans le mode de vie seront nécessaires pour soulager le cœur. Le médecin pourra prescrire un régime hyposodé et des diurétiques. Une restriction de la prise de liquide peut également être nécessaire pour soulager la pression sur le cœur due à la rétention d’eau. Le médecin pourra prescrire des inhibiteurs de l’ECA et les bêtabloquants pour prendre en charge l’hypertension. Si le cœur est gravement endommagé, le médecin pourra recommander un défibrillateur implantable ou un pacemaker pour améliorer la fonction cardiaque.

Pronostic

La cardiomyopathie alcoolique peut endommager le corps. Toutefois, les lésions peuvent être partiellement réversibles si la pathologie est prise à temps et que le patient arrête toute consommation d’alcool. Le rétablissement dépend de la consommation d’alcool passée du patient et de sa durée. Le pronostic pour un rétablissement complet est médiocre si le cœur est déjà endommagé.

Related posts

Traitements alternatifs des troubles de l’alimentation : causes, symptômes et traitement

Irene

Traitements non conventionnels pour la démence : causes, symptômes et traitement

Irene

Causes du rhume des foins : causes, symptômes et traitement

Irene