3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

Le vaccin contre le zona : causes, symptômes et traitement

Le zona (Herpes Zoster), éruption cutanée douloureuse, est plus courant chez les plus de cinquante ans, ainsi que chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Un cancer ou un traitement anticancéreux (par exemple de fortes doses de stéroïdes et de chimiothérapie) peut compromettre le système nerveux, rendant par là même ces personnes plus susceptibles de contracter cette maladie. Le zona est dû au même virus que celui de la varicelle (Varicella Zoster), et non par le virus qui provoque l’herpès génital.

Usage général

Vous ne développerez un zona à un âge plus avancé que si vous avez eu la varicelle (ou le vaccin de la varicelle), ce virus restant présent de manière latente dans l’organisme. Il est recommandé aux adultes de plus de 60 ans de se faire vacciner contre le zona afin de se protéger de cette maladie. Les essais cliniques indiquent que le vaccin contre le zona réduit de 50 pour cent le risque de contracter la maladie.

Il est préférable pour certaines personnes d’éviter de se faire vacciner dans un certain nombre de cas, et notamment si elles répondent aux critères suivants :

  • réaction allergique sévère à la gélatine, à la néomycine, ou à d’autres parties du vaccin ;
  • système immunitaire affaibli à cause du Sida, de traitements médicamenteux affectant le système immunitaire (notamment de fortes doses de stéroïdes, par exemple), un traitement contre le cancer, ou le cancer des os ou du système lymphatique.
  • les femmes enceintes, ou susceptibles de le devenir ;
  • toute personne malade (de manière modérée à grave) doit attendre un complet rétablissement avant une vaccination (y compris une température égale ou supérieure à 38.5 °C).

Bien que le risque de problème grave lié à ce vaccin soit extrêmement réduit par comparaison avec la pathologie non traitée, ce vaccin présente cependant un léger risque.

Les effets secondaires légers incluent :

  • sensibilité, douleur, enflure, ou démangeaisons sur le site de l’injection ;
  • maux de tête.

Related posts

Vos risques d’attraper la grippe : causes, symptômes et traitement

Irene

Complications du rhume : causes, symptômes et traitement

Irene

Quelles sont les causes de la grippe ? : causes, symptômes et traitement

Irene