3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

Traitements non conventionnels pour la démence : causes, symptômes et traitement

Il existe actuellement de nombreux essais cliniques en cours pour tester l’efficacité de diverses interventions et de divers traitements non conventionnels. Citons notamment l’entraînement cognitif, les antioxydants (p. ex., la vitamine C, la vitamine E, le bêta-carotène), les acides gras oméga-3, les compléments de DHA, les hormones, les traitements du diabète de type 2 (l’insuline semble jouer un rôle dans la maladie d’Alzheimer), l’exercice et les traitements cardiovasculaires.

Actuellement, toutefois, il n’existe pas de traitements non conventionnels ayant démontré de façon probante qu’ils sont efficaces pour prévenir, traiter, neutraliser ou guérir la démence. Méfiez-vous donc des publicités vous proposant un remède miracle que l’État et les grands laboratoires pharmaceutiques veulent garder secret . Dès qu’un traitement vraiment utile sera disponible, il sera annoncé par des sources fiables.

Lorsqu’on pense à des traitements non conventionnels pour la démence, en particulier pour la maladie d’Alzheimer, ce qui nous vient à l’esprit le plus souvent est le Ginkgo biloba. Quand on parle de cette plante , le plus souvent appelée simplement ginkgo, en réalité c’est aux feuilles d’un arbre auxquelles on fait référence. De nombreuses études sur le ginkgo ont été réalisées dans le cadre du traitement d’une multitude de pathologies. Parmi les études ayant fait l’objet des recherches les plus approfondies : la démence, les troubles de la mémoire, la claudication intermittente (boiterie) et les acouphènes (bourdonnement dans les oreilles).

Par exemple, l’essai clinique le plus vaste jamais réalisé pour évaluer les effets du ginkgo sur la démence, appelé l’étude GEM (Ginkgo Evaluation of Memory), a été conduit dans quatre sites cliniques différents sur une période de huit ans. L’étude GEM a impliqué plus de 3 000 bénévoles âgés de 75 ans et plus qui ont pris du ginkgo quotidiennement. Malheureusement, les chercheurs (et toutes les autres personnes impliquées) ont été forcés de constater que le ginkgo était inefficace pour réduire le risque de survenance de la démence ou de la maladie d’Alzheimer chez les personnes âgées ; d’autres analyses des mêmes données ont également révélé que le ginkgo ne permettait pas de ralentir le déclin cognitif, de faire baisser la tension artérielle ou de réduire le risque d’hypertension.

Bien que plusieurs petites études portant sur le rôle du ginkgo dans l’amélioration de la mémoire aient produit des résultats prometteurs, tous les tests importants ont démontré que cette plante n’améliorait pas vraiment la mémoire. Il est également important de savoir que le National Center for Complementary and Alternative Medicine (NCCAM) a publié les précautions suivantes concernant le ginkgo :

  • Les effets secondaires du ginkgo peuvent inclure des maux de tête, des nausées, des troubles gastro-intestinaux, de la diarrhée, des vertiges ou des réactions allergiques cutanées. Des réactions allergiques sévères ont même été signalées occasionnellement.
  • Certaines données suggèrent que le ginkgo peut augmenter le risque de saignement, de sorte que les personnes qui prennent des anti-coagulants, qui ont des troubles de saignement ou qui ont prévu de se faire opérer (y compris interventions dentaires) doivent faire preuve de prudence et en parler à leur médecin si elles prennent du ginkgo.
  • Les graines fraîches (crues) de ginkgo contiennent de grandes quantités d’un agent chimique appelé ginkgotoxine, qui peut causer des réactions indésirables graves, pouvant aller jusqu’à des attaques et à la mort. Les graines grillées peuvent également être dangereuses. Les produits standard à base d’extraits de feuilles de ginkgo contiennent peu de ginkgotoxine et ne semblent pas dangereux quand ils sont utilisés par voie orale et de façon appropriée.

Related posts

Traitements non conventionnels de l’asthme : causes, symptômes et traitement

Irene

Comprendre le  » cocktail de médicaments contre le VIH/sida  » : causes, symptômes et traitement

Irene

Avant d’essayer de concevoir : causes, symptômes et traitement

Irene