3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

Prévention de l’AVC : causes, symptômes et traitement

Prévenir l’AVC c’est prendre soin de son cœur et de son sang. Cela signifie qu’il faut maintenir un niveau élevé de bon cholestérol et supprimer le mauvais cholestérol grâce à l’alimentation, l’exercice et la suppression de certaines mauvaises habitudes. Voici quelques astuces pour diminuer les risques d’AVC :

Alimentation

Parce que le cholestérol peut avoir un impact direct sur les risques d’AVC, contrôler votre taux de cholestérol peut vous aider à prévenir un AVC, ainsi que d’autres maladies cardiovasculaires. Une alimentation riche en fibres, en céréales complètes, en fruits frais et comportant une quantité abondante de légumes peut permettre de réduire les risques. Éviter les aliments de fabrication industrielle, riches en cholestérol, en graisses saturées et en sodium peut aussi contribuer à prévenir un AVC, ainsi que d’autres problèmes de santé.

Trente minutess d’exercice par jour peut avoir des effets miraculeux sur la santé. En augmentant votre rythme cardiaque pendant l’exercice, vous permettez à votre organisme d’évacuer les toxines et vous renforcez le cœur, les vaisseux sanguins et le cerveau. Consultez votre médecin avant d’entamer un programme d’exercice pour vous assurer qu’il ne vous fera pas plus de mal que de bien.

Surveillez votre pression artérielle

La pression artérielle est un facteur clé du risque d’AVC. En travaillant avec votre médecin à l’avance, vous pourrez maintenir votre pression artérielle à un niveau satisfaisant. Éviter le sodium et s’exercer régulièrement peut être extrêmement utile. Essayez aussi d’avoir une alimentation riche en fruits et légumes et en potassium ; ces aliments ont démontré leur capacité à réduire la pression artérielle.

Parmi les nombreux problèmes de santé causés par le tabac, le risque accru d’AVC est certainement l’un des plus graves. Les poisons qui se trouvent dans la fumée de la cigarette rétrécissent et contribuent à durcir les vaisseaux sanguins, ce qui augmente les risques de formation de caillots et donc d’AVC.

Modérez votre consommation d’alcool.

L’alcool est une arme à double tranchant à l’égard de l’AVC : il est à la fois un facteur d’augmentation et de diminution des risques. La solution : la modération. La consommation d’alcool en petites quantités peut augmenter le niveau de bon cholestérol, ce qui provoque une diminution du taux de mauvais cholestérol, lequel augmente les risques de coagulation et d’AVC. L’abus d’alcool, en revanche, est dangereux pour le cœur et les vaisseaux sanguins.

Contrôle des troubles chroniques

Si vous avez un niveau élevé de cholestérol, de l’hypertension, du diabète, ou si vous êtes obèse, plus vous contrôlerez ce problème, meilleures seront vos chances d’éviter un AVC.

Related posts

Complications de la MPOC : causes, symptômes et traitement

Irene

Traitements alternatifs des troubles de l’alimentation : causes, symptômes et traitement

Irene

Complications de la migraine : causes, symptômes et traitement

Irene