3t-network.net
Image default
Sante et Beaute

Une alimentation saine pour les femmes enceintes

Une bonne alimentation est cruciale à certaines périodes de la vie, et la grossesse fait partie de ces moments-là. Vous êtes en train de nourrir un petit être dans votre ventre et ce que vous ingérez – ou non – affecte la croissance et le développement de votre enfant.

Prise de poids

Une prise de poids suffisante est essentielle non seulement pour la santé du bébé, mais aussi pour celle de la maman. Cela permet de prévenir un poids trop faible à la naissance. En revanche, une prise de poids trop importante peut augmenter les risques de diabète gestationnel et d’obésité chez la maman. La grossesse n’est pas le moment de faire un régime, mais il ne faut quand même pas manger pour deux ! Après calcul, il serait plus exact de dire qu’il faut manger pour 1,12 personne. Mangez selon votre appétit, quand vous avez réellement faim, pour obtenir les calories supplémentaires dont vous avez besoin. Si vous êtes à l’écoute de votre corps, vous connaîtrez vos besoins. Rendez-vous bien à toutes vos visites prénatales de façon à ce que votre médecin puisse voir si votre prise de poids est satisfaisante.

Apports nutritionnels supplémentaires

Les besoins en beaucoup de vitamines, minéraux, protéines, sucres lents, ainsi qu’en certains lipides augmentent durant la grossesse. Choisissez judicieusement et faites la part belle aux aliments nutritifs, comme les céréales et grains complets, les protéines maigres, les produits laitiers allégés, ainsi que les fruits et les légumes pour obtenir ces calories supplémentaires.

Les femmes enceintes devraient prendre un supplément multivitaminique prénatal pour être sûres de remplir la plupart de leurs besoins nutritifs. N’ayez pas uniquement recours aux compléments – il vous faut quand même des aliments nutritifs pour satisfaire la plupart de vos besoins.

Problèmes digestifs

Beaucoup de femmes se plaignent de constipation pendant la grossesse. Si c’est un problème qui vous concerne, augmentez vos apports en fibres et en liquides pour augmenter le volume des selles et favoriser le transit. Si vous avez des nausées ou des vomissements et que cela entraîne une déshydratation et une dénutrition, demandez conseil à votre médecin.

Sécurité alimentaire

Durant la grossesse, il est crucial d’être vigilante à la sécurité alimentaire. L’organisme des adultes a eu le temps de développer une immunité à de nombreux pathogènes d’origine alimentaire, mais l’organisme d’un bébé est vulnérable. Suivez ces conseils :

  • Consommez les aliments qui se mangent froids froids et les aliments qui se mangent chauds chauds. Ne consommez pas d’aliments périssables restés hors du réfrigérateur.
  • Réchauffez les restes en les faisant bouillir.
  • Faites cuire toutes les viandes à la température requise. Utilisez un thermomètre de cuisson pour vous en assurer.
  • Conservez un thermomètre dans votre réfrigérateur pour vérifier que la température ne dépasse pas 4º C.
  • Évitez le lait ou le fromage non pasteurisés, les viandes, poissons et fruits de mer crus, et faites cuire les œufs jusqu’à ce que le jaune soit dur.
  • Évitez de manger des poissons susceptibles de présenter un taux de mercure élevé et limitez votre consommation de thon à moins de 330 g par semaine.
  • En cas de doute, jetez à la poubelle !
  • Vérifiez les dates de péremption sur les emballages et ne mangez pas les aliments si la date est dépassée.

Évitez les toxines

Évitez de boire de l’alcool pendant la grossesse. La caféine ne présente pas de danger à petite dose ; une ou deux boissons contenant de la caféine vous permettront de ne pas dépasser la limite recommandée de 300 mg par jour.

En surveillant un tant soit peu votre alimentation, vous assurerez à votre bébé ainsi qu’à vous-même une bonne nutrition pour que vous restiez tous les deux en bonne santé.

Related posts

Causes de la migraine : causes, symptômes et traitement

Irene

Électrophorèse des protéines dans les urines : causes, symptômes et traitement

Irene

Syndrome d’Ito (Incontinentia pigmenti achromians) : causes, symptômes et traitement

Irene